Appelez nous : (514)-419-0505

Faire rimer succession avec anticipation !

Vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs biens ou sur le point de le devenir ? Pensez à votre succession ! Il n’est jamais très réjouissant de penser à l’après, d’anticiper sa mort, surtout lorsque l’on est encore jeune et en bonne santé. C’est pourtant le seul moyen de vous assurer que vos êtres chers seront protégés, à défaut, la loi décidera pour vous et cela ne plaira peut-être pas à tout le monde…

Qui héritera selon la loi ?

La loi prévoit de nombreux scenarios en terme de succession, qui dépendent majoritairement de votre situation maritale et familiale : êtes-vous marié ? Avez-vous des enfants ? Des frères et sœurs ?

Sachez que…

– Si vous êtes marié avec enfants, vos héritiez seront pour 2/3 vos enfants et 1/3 votre époux.

– Si vous n’êtes pas marié mais avez des enfants, vos enfants hériteront à 100%. Votre conjoint de fait n’héritera de rien.

– Si vous êtes marié, sans enfant, mais avec parents, vos héritiers seront pour 2/3 votre époux, 1/3 vos parents.

– Si vous n’êtes pas marié, sans enfant, mais avec des parents, frères et sœurs, vos parents et vos frères et sœurs se partageront votre patrimoine, encore une fois votre conjoint de fait ne touchera rien.

– Si vous êtes marié, sans parent ni enfant, votre époux héritera pour 2/3 et vos frères et sœurs pour 1.

– Si vous n’êtes pas marié, sans enfant, sans parent, seuls vos frères et sœurs hériteront.

Que faire pour changer cela ?

Les relations familiales sont parfois compliquées, et les décès soudains laissent parfois des êtres chers sans le moindre sou, voire à la rue. Ils peuvent créer des problèmes familiaux qui se résolvent parfois en justice après des années de procédure.

Si ce que prévoit la loi ne vous convient pas, que vous souhaitez protéger votre conjoint de fait ou encore privilégier d’autres personnes, prenez vos dispositions : rédigez un testament.

Les 3 types de testaments reconnus au Québec

  • Le testament olographe. Celui-ci doit être écrit et signé par vous-même. Il doit être daté et titré comme testament.
  • Le testament notarié. C’est est un document officiel rédigé par un notaire, il doit être signé par le testateur et le notaire, cela doit être fait en présence d’un témoin majeur. Vous devez également déclarer devant celui-ci que le testament contient l’expression de vos dernières volontés.
  • Le testament devant témoins. Il peut être rédigé par vous même, à la main, imprimé ou fait via un formulaire acheté en ligne ou en magasin. Ce testament doit être signé devant deux témoins majeurs à qui vous ne léguerez rien.

Dans la vie, il vaut mieux prévenir que guérir, alors n’hésitez plus !

En savoir plus : www.protegezvous.ca

Compare listings

Compare