Comment choisir entre vendre ou rénover sa maison ?

Photo Geneviève Langevin

De nombreux ménages se demandent s’ils doivent vendre ou rénover leur maison lorsque celle-ci ne répond plus à leurs besoins. Plusieurs facteurs, tels que les coûts et les impacts sur la vie quotidienne, doivent être pris en compte avant de prendre une décision. Il est également important de considérer l’état actuel du marché immobilier, car il peut influencer le choix final.

Comment décider entre déménager ou rénover votre maison actuelle ?

Opter pour la vente et repartir à zéro peut être la bonne décision pour de nombreux propriétaires. Cela peut être le cas pour ceux dont l’état de la propriété ne justifie pas les efforts de rénovation et d’investissement en temps et en argent.

Cela peut également convenir à ceux qui préfèrent éviter les travaux de rénovation majeurs, ainsi qu’à ceux dont les chambres sont trop petites ou la maison est trop grande par rapport à leurs besoins.

Avant de prendre cette décision, il est crucial de dresser une liste de ses besoins pour la nouvelle maison. Quelles caractéristiques ou améliorations souhaitons-nous dans notre prochaine maison qui ne sont pas disponibles dans la maison actuelle ? Par exemple :

  • Une salle de bain supplémentaire
  • De l’espace de rangement supplémentaire
  • Un quartier qui nous correspond davantage

Il est également essentiel de prendre en compte tous les coûts associés à la vente, au déménagement et à l’achat d’une nouvelle propriété. Ces coûts peuvent influencer la décision finale et doivent être pris en compte dans l’évaluation globale de la situation. Les dépenses associées à la rénovation sont souvent plus évidentes, mais il est important de ne pas sous-estimer les coûts liés à la vente de votre maison. Ils peuvent comprendre :

– Le paiement d’une commission à un courtier immobilier

– Les coûts de petites rénovations et de maintenance pour préparer la maison à la vente

– Les frais de notaire

– La production d’un certificat de localisation

Il est également crucial de considérer d’autres dépenses liées à l’achat de la nouvelle maison, telles que :

– Les frais de déménagement

– Les frais de raccordement aux services tels que la TV, Internet, HydroQuébec

– Les droits de mutation (taxe Bienvenue)

– Les frais d’inspection par un inspecteur en bâtiment

Dans certains cas, en fonction de l’ampleur des rénovations nécessaires, vendre et acheter une nouvelle maison peut s’avérer moins coûteux que d’entreprendre des travaux majeurs.

Les impacts connexes d’un déménagement

Le principal bénéfice de la vente est la possibilité de se reloger dans une maison mieux adaptée à ses besoins, sans avoir à entreprendre des travaux de rénovation majeurs. Cependant, cette décision peut également entraîner une implication mentale de la part des membres de la famille. Un nouvel investissement immobilier est, pour certains, un moment essentiel dans le parcours de vie. Cette étape peut apparaître complexe et fastidieuse dans certains cas.

De plus, il est essentiel de ne pas sous-estimer l’attachement émotionnel à la propriété et aux souvenirs qui lui sont associés..

Considérez le marché immobilier avant de choisir

La situation actuelle du marché immobilier représente l’une des questions cruciales à considérer lorsqu’il s’agit de choisir entre vendre ou rénover sa maison. Il est essentiel de se demander : quelle est la demande du marché actuel ? Est-ce en ma faveur, en tant que vendeur ? Si vous envisagez de déménager, il est important de vous informer sur la vigueur du marché et ses délais de vente habituelles. Cela vous aidera à déterminer si la vente est une option viable pour répondre à vos besoins à court ou moyen terme.

De plus, il est crucial de se demander si les travaux nécessaires pour moderniser votre propriété pourraient dissuader les acheteurs potentiels. La plupart des acheteurs préfèrent acquérir une maison prête à emménager, sans travaux importants à prévoir.

En résumé, si votre quartier est en demande, il est probable que la vente soit plus avantageuse que la rénovation de votre propriété, à condition que le coût d’achat d’une nouvelle maison ne soit pas comparable ou supérieur. En revanche, si votre quartier se trouve dans un marché équilibré ou favorable aux acheteurs, il est préférable de comparer les coûts et les délais associés aux rénovations avec ceux de la vente, de l’achat et du déménagement afin de prendre la meilleure décision pour vous.

Vendre une maison nécessitant des rénovations majeures peut présenter des défis particuliers. Suivez nos conseils pour présenter votre propriété aux acheteurs avec transparence et prendre les précautions nécessaires pour éviter les problèmes futurs.

Rénover : donner un coup de neuf à votre maison

Opter pour la rénovation de sa propriété actuelle constitue la solution idéale pour les propriétaires dont la maison est située dans un environnement prisé où ils envisagent de rester à long terme. Il est parfaitement réalisable d’entreprendre des travaux qui amélioreront à la fois votre confort et la valeur de votre bien immobilier.

Cela dépend bien entendu du type de rénovations envisagées, des coûts associés et du délai nécessaire pour les achever.

Les coûts d’une rénovation

Il est essentiel de comprendre les coûts potentiels des rénovations envisagées. Commencez par définir vos besoins et attentes, puis consultez plusieurs entrepreneurs fiables pour obtenir des estimations détaillées. Vous devrez prévoir des dépenses pour divers aspects, notamment :

  • Les services professionnels (architecte, designer, etc…)
  • La main-d’œuvre
  • Les matériaux
  • Les permis nécessaires
  • La décoration et l’ameublement
  • Les imprévus
  • Les frais de location d’un espace de rangement, si nécessaire

Certains travaux, tels que la plomberie, le câblage ou le forage, peuvent entraîner des coûts supplémentaires. Il est judicieux de consulter un évaluateur agréé pour estimer le potentiel retour sur investissement avant d’entreprendre des travaux majeurs.

Par ailleurs, la rénovation de votre propriété et l’augmentation de sa valeur peuvent également entraîner des coûts connexes, tels que des modifications de votre assurance habitation ou des frais d’électricité plus élevés.

Les impacts connexes d’une rénovation

Les rénovations impliquent un changement drastique du quotidien au sein de la maison : souvent de la poussière, du bruit et des imprévus potentiels. Bien que passionnantes, elles exigent de prendre de nombreuses décisions, de faire face à des dépenses importantes (avec ou sans financement) et de respecter des délais serrés.

Gérer le stress financier et personnel associé à cette période peut être difficile. Il est donc crucial de se préparer mentalement à perturber sa routine et même à faire face à des tensions au sein du ménage pendant les travaux.

Pour améliorer votre expérience de rénovation, voici quelques conseils utiles :

  • Planifier soigneusement votre projet
  • Communiquer efficacement et écouter les besoins de votre famille
  • Être prêt à faire preuve de souplesse et à s’adapter aux changements
  • Prendre des pauses et envisager des vacances pour décompresser
  • Prendre soin de vous et rester actif physiquement
  • Passer du temps à l’extérieur de la maison lorsque cela est possible

Malgré les recommandations avisées, les rénovations ne conviennent pas à tous. Elles exigent une capacité à gérer le stress et à être disponible. Pour certains, il peut être préférable d’opter pour des travaux moins conséquents ou simplement pour un rafraîchissement de la propriété. Toutefois, si vous décidez de vous lancer dans le projet, gardez à l’esprit que les désagréments ne sont que temporaires et que les résultats en vaudront certainement la peine!

Le paiement des rénovations

Pour financer vos rénovations, plusieurs options sont envisageables :

  1. Utiliser vos économies disponibles ou votre épargne
  2. Opter pour le refinancement de votre prêt hypothécaire, permettant d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur marchande de votre maison en fonction de l’équité que vous détenez
  3. Envisager une marge de crédit hypothécaire
  4. Rechercher une marge de crédit ou un prêt personnel
  5. Utiliser une carte de crédit pour les dépenses liées aux rénovations

Il est recommandé de discuter de vos options avec un conseiller financier pour choisir la meilleure solution de financement. De plus, il existe plusieurs programmes de subventions gouvernementales ou municipales visant à aider les propriétaires à moderniser ou à verdir leur propriété.

Rénover pour vendre

Opter pour la rénovation en vue de la vente représente une alternative à la simple rénovation ou à la vente de la maison telle quelle. L’objectif est d’améliorer l’état et l’attrait de la propriété afin d’augmenter sa valeur sur le marché. Une maison rénovée a généralement plus de chances de se vendre rapidement. De plus, certains défauts non corrigés, tels qu’un toit endommagé ou une isolation défaillante, peuvent diminuer l’attrait de la maison pour les acheteurs potentiels. Une inspection prévente peut vous aider à cibler les rénovations nécessaires.

Selon l’Institut Canadien des évaluateurs, certaines rénovations offrent un meilleur retour sur investissement que d’autres. Par exemple, rénover la cuisine ou une salle de bain, ainsi que repeindre l’intérieur et l’extérieur de la maison, sont des travaux qui peuvent considérablement accroître la valeur de la propriété.

En revanche, l’aménagement paysager ou l’ajout d’un solarium ont généralement une valeur plus subjective en termes de retour sur investissement.

Si vous envisagez d’acheter une maison pour la rénover et la revendre, il est important de vous familiariser avec la règle sur la revente précipitée de propriétés au Canada, également appelée règle “anti-flip”. Les coûts associés à la rénovation, combinés aux impôts potentiels sur les gains, pourraient dépasser le profit réalisé lors de la vente, il est donc crucial de bien évaluer la rentabilité de votre projet.

La « taxe anti-flip », est la suivante : le profit réalisé sur toute vente d’un immeuble résidentiel détenu pendant moins de 365 jours consécutifs (ci-après « revente précipitée ») sera désormais considéré comme un revenu d’entreprise.

Une décision personnelle

Comme vous avez pu le constater, plusieurs facteurs financiers, émotionnels, familiaux et sociétaux entrent en jeu dans le choix entre vendre ou rénover sa maison.

Chaque situation est unique et dépend en fin de compte du budget que vous êtes prêt à investir, de l’état actuel du marché immobilier et de vos motivations présentes et futures.

Avant de vous engager dans l’une ou l’autre des options, prenez le temps nécessaire pour évaluer votre situation, votre mode de vie et vos besoins, et envisagez les impacts potentiels de la rénovation ou du déménagement. Car il existe des avantages et des inconvénients à chacune de ces décisions.

Compare listings

Compare