Journal du mois d’octobre – C’est repartie?!

  • 2 jours ago

Le mois d’octobre a été plus fort que le mois de septembre en immobilier. Youppi! Ça fait du bien. 🌞​ On dirait que les élections qui sont finalement passées ont permis une certaine relance des activités. Je pense que les gens savent que le taux ne va pas diminuer en bas de 5 %, donc je crois que le marché est en train de trouver son sweetspot. Personnellement, je vends et j’achète à ces taux et ça me va.

J’ai encore la piqure d’acheter des chalets pour en faire de la location. Je commence les rénovations de mon nouveau chalet avec une designer en ce moment. J’ai hâte que ce soit fini pour le louer, ce sera magnifique. Il est sur le bord d’un magnifique lac à Orford. On dirait que lorsque l’on a un projet en tête, on en veut toujours plus, c’est comme les biscuits aux chocolats🍪​. J’en achèterais plein d’autres. 🏡 🏡 🏡 🏡

J’ai mis en vente deux de mes blocs. C’est difficile parce que moi-même j’ai des attentes élevées sur mes propriétés. Je suis comme mes clients au fond ha! Ha! J’aurais besoin d’une deuxième Geneviève👯‍♀️​ pour me prodiguer des conseils parce que nous ne sommes jamais aussi bons conseillers avec nous-mêmes qu’avec les autres ! Je vous répète, écoutez-moi chers clients !!! Et tout va bien aller. 😇

J’ai eu une rencontre avec le groupe immobilier mastermind Levic et aussi une soirée avec tous les membres du Levic. J’ai eu la chance de rencontrer Luc Maurice du groupe Maurice qui est tellement inspirant. Au-delà de sa très grande réussite, il a répété qu’il veut que les gens se sentent bien chez lui, dans ses résidences. Il garde toujours cela en tête. C’est de cette façon qu’il a bâti son business. Dans mon groupe de mastermind, on choisit une problématique à tour de rôle — bon, je n’ai pas encore été choisie​🙋​, haha, peut-être la prochaine fois🍀. Il y a beaucoup de développeurs de terrains, plus jeunes que moi, qui en font partie, je trouve ça vraiment motivant de les voir aller. Ça me donne des ailes et me fait penser que câline, tout est possible. Quand je sors de ces rencontres, ça me motive vraiment. J’ai le rêve de développer du terrain un jour. Alors, pourquoi pas, moi aussi, même si je ne connais pas tous les rouages, tout s’apprend … non ?

Je suis allée voir un nouvel hypnothérapeute que j’ai vu en vrai cette fois, pas au travers d’un écran. C’est toujours intéressant. Bon, j’aurais aimé une expérience à la Mesmer et ça n’a pas été le cas, je ne me suis pas transformée en poule, hihi ! Je suis toujours à la conquête du bonheur intérieur, d’un calme, d’une sécurité globale envers moi et vis-à-vis des autres. J’ai l’impression que cette fois, mon inconscient a enregistré des choses, a éteint des lumières rouges et surtout fermé des portes. À voir… Je suis aussi dans ma passe un peu ésotérique, je suis même allée me chercher des pierres avec des significations. Next step, bouddha style? 🎋

Côté cœur, il y a beaucoup de changements. Chaque rencontre nous apprend des choses… sur nous, sur la vie. Ma dernière rencontre amoureuse m’a appris à ne pas lâcher, à ne pas partir à chaque conflit, ce qui a souvent été le cas dans ma vie. La question reste jusqu’où on accepte ces quiproquos, ces chicanes. Où est la limite du raisonnable en relation ? Surtout, est-ce qu’on doit être en couple pour être heureux ? C’est ce que j’ai toujours voulu, mais est-ce que l’amour se trouve là ? Et pourquoi ne pas aller trouver cet amour ailleurs, auprès des amies, de nos enfants, etc. Et pourquoi donner à toutes nos relations un titre ? Pourquoi classer les relations (1. Un chum 2. Une fréquentation 3. Un ami…) ? Pourquoi les relations sont si difficiles à entretenir de nos jours, est-ce nos vies qui sont englouties en mode consommation? Pourquoi est-il si complexe de prendre les relations au jour le jour ? Je n’ai pas de réponse, mais je vais essayer d’expérimenter, de me laisser un peu plus aller, sans me poser de questions et vivre le moment présent. Pas facile dans mon cas. 🤫

Finalement la famille, je dois vous raconter ma crotte sur le cœur ! Pour l’Halloween, on passe toujours dans le coin de chez mon ex-belle-mère. J’ai trouvé ça difficile parce que mon fils voulait aller dormir chez son père et qu’il l’a dit devant la famille de mon ex. J’ai trouvé ça humiliant on dirait, tout en me faisant de la peine, et même si ce n’est pas nouveau. Ce n’est pas que j’ai une mauvaise relation avec mon fils, mais je sais qu’il a plus d’affinité avec son père. Même si je suis en mode résilience, quoi faire quand on a l’impression de tout faire pour améliorer ses liens et que ça ne marche pas. Avec le temps des fêtes qui se pointe le bout du nez, je trouve ça difficile parce que je ne vois pas vraiment ma famille à moi, mon destin de Noël est donc dans les mains de mon ex… que j’adore, mais je sais qu’un jour il va se trouver une amoureuse et que je devrais disparaitre, snif !  La base est l’Amour qui nous entoure, mais quand notre propre famille est absente ou inadéquate, je crois que ce vide ne se remplira jamais. 😢

Malgré tout, Noël est à nos portes, c’est une période que j’adoooore😍. J’ai hâte à toutes les activités à faire avec mes amis et mon fils. Je vous souhaite de l’imaginer à votre façon avec amour avec un grand A. Ciao ciao !

Compare listings

Compare